RETROSPECTIVES DE L’ANNEE 2021

JANVIER : Les bénévoles sont présentes à la Maison d’Accueil des Familles le 1er janvier, ce que les familles apprécient.

Les calendriers 2021 du GDCP ont été remis à l‘Administration Péniteniaire pour distribution aux personnes détenues. Le 26 janvier une rencontre régionale a lieu en visio-conférence et permet de faire le point sur la reprise des activités des Associations. L’AIRE est la seule Association avoir repris les permanences. Les familles ne doivent pas « séjourner » à la MAF. (sauf quelques rares exceptions).

FEVRIER : Les réunions se font en visio-conférence : le 2 pour le C.A. et le 9 pour les accueillants.

Le 15, un foyer fait son apparition au C.P. de Vivonne. Les parloirs sont maintenus ; les dépôts de linge sont suspendus et la Maison d’Accueil est fermée, y compris pour les salariées. Le 19 février la M.A.F. ouvre à nouveau mais les dépôts de linge sont suspendus jusqu’au 25 février.

MARS : Les familles peuvent communiquer avec leurs proches par visiophonie, gratuitement durant la crise sanitaire. Les permanences à la SAS commencent le 31 mars.

Formation par visio-conférence : « Ethique et Déontologie » le 30 mars.

AVRIL : Les règles sanitaires sont toujours en vigueur. Suite de la formation le 8 avril.

MAI : De moins en moins de familles viennent au parloir ; elles réclament la suppression des plexiglass installés depuis la reprise des parloirs, la réouverture de l’hébergement et le service du café !

JUIN: Les U.V.F. (Unités de Vie Familiale) reprennent à compter du 9 juin, avec une contrainte sanitaire de 24 h. L’aire de jeux pour les enfants est ouverte à nouveau et la garde des enfants par le GEPSA est autorisée, mais il y en a très peu !

Le 15 juin, nouvelle formation en visio-conférence, sur le parcours pénal : de l’arrestation au procès.

Les plexiglass sont enlevés la 30 juin mais les gestes barrières continuent de s’appliquer. Les parloirs SAS sont interrompus pour cause de cas de COVID19.

 

JUILLET : Les horaires des parloirs sont toujours ceux du 20 septembre 2020. Nouveauté : possibilité de réserver les parloirs par internet. Le 6 juillet le service des boissons reprend à l’extérieur dans l’espace enfants, ce qui permet un peu plus la discussion avec les familles..

AOUT : Marion est en vacances ; les bénévoles continuent d’assurer les permanences, difficilement compte tenu de la diminution temporaire des effectifs. L’ambiance est plutôt au calme.

SEPTEMBRE : L’Assemblée Générale sur l’activité de 2020 se tient le 16 septembre à l’Espace Martin Luther KING. Une trentaine de personnes sont présentes. A l’initiative de Didier Baudouin (Ex président des Visiteurs de prison de la Vienne), le GDCP (Groupement Départemental Concertation Prison) est relancé. La reprise des ateliers créatifs visant au maintien des liens familiaux reprend avec les bénévoles de AIRE au CD et au quartier nursery.

OCTOBRE : Le 12, suite de la formation du 15 juin, en présentiel à Artigues : De la mise à exécution de la peine jusqu’à la libération. La formation « des 5 jours » a lieu en visio-conférence ; 3 bénévoles y participent pendant 3 jours.

NOVEMBRE : Reprise du service des boissons à l’intérieur ; familles et bénévoles apprécient. Suite et fin de la formation pour 2 jours. A compter du 15 novembre, sur autorisation de la Direction et pour les familles habitant à plus d’1h30 du CP, 1 parloir mensuel pourra être accordé. A compter du 22 novembre les personnes prévenues peuvent bénéficier de 2 parloirs par semaine. Les enfants sont invités à réaliser des petites cartes rapides qu’ils pourront mettre dans le sac de linge. Très peu de parloirs SAS.

Dans le cadre du forum du bénévolat qui s’est déroulé au Palais des Congrès du Futuroscope le samedi 20 novembre, l’Association AIRE a reçu le 1er prix du Top du bénévolat, dans la catégorie « solidarité ». Un trophée et un chèque de 1000 € ont été remis à l’Association.

DECEMBRE : L’apport des colis pour les fêtes de fin d’année peut se faire à partir du 7 décembre : 1 seul colis de 5kgs par personne, pas d’envoi postal.

Le film documentaire Woman, sur la condition féminine a été « revisité » par plusieurs personnes détenues, dans le cadre d’ateliers animés par l’animatrice socio-culturelle du C.P. La version définitive a été projetée au Dietrich et a donné lieu à un débat, le 7 décembre, en présence de la co-réalistrice, de la monteuse et de 2 personnes détenues. Auparavant, ce film a été vu dans le gymnase du C.P., par 35 personnes détenues volontaires.